Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L'aventure de Thomas le Rimeur (surnommé Thomas le Vrai) se déroule dans l'Ecosse du XIIIème siècle. Une "Ballade" du XIXème siècle raconte l'amour de la reine du pays des fées pour Thomas, poète solitaire aimant vivre dans les bois et les prés, comment elle l'avait conduit en Faërie, le gardant auprès d'elle, puis le libérant au bout de sept ans, car elle ne pouvait le garder plus longtemps auprès d'elle.

Thomas était revenu dans le monde avec le don de prophétie et celui de ne pouvoir dire que la vérité. Devenu célèbre dans toute l'Ecosse, son coeur était cependant demeuré en Faërie. Et puis, les gens ne prenaient qu'à moitié au sérieux son témoignage du paus des fées, de sorte qu'il redevint solitaire, regrettant son séjour auprès de la reine des fées. Un jour, alors qu'il festoyait avec des amis, il entendit dire qu'une biche et un cerf étaient sortis de la forêt. Sans un mot, il se leva et les suivit, reconnaissant en la biche la fée qui l'avait captivé, et nul ne le revit plus.

 

 

Septième enfant d'une famille écossaise, Robert Kirk était pasteur. Il a vécu de 1644 à 1692. Il traduisit les psaumes de la bible en gaélique avant de se lancer dans l'étude des fées.
Il a écrit La République mystérieuse des elfes, faunes, fées et autres semblables, publié pour la première fois en Angleterre en 1815. Il dévoile des choses secrètes. Il décrit les fées comme des êtres semi-liquides, visibles par les gens qui ont une "seconde vue". Il présente les fées comme des êtres malfaisants.
Il avait l'habitude d'effectuer une promenade de son presbytère, à Aberfoyle, jusqu'à une colline proche. Y rencontrait-il les fées? C'est là qu'il mourut et que l'on retrouva son corps.
Mais les gens du lieu disent que ce n'est pas son corps qui a été retrouvé et qui est dans son tombeau, car il aurait été enlevé par les fées, qui, pour se venger du mal qu'il avait dit d'elles, auraient décidé de le garder prisonnier dans la colline. Sa mort brutale elle-même est attribuée à la colère des fées.

Il serait appparu à son cousin, pour lui dire que les fées le retenaient, et qu'il pouvait être libéré... mais cela n'a pu se faire...

Il paraît qu'aujourd'hui, les visiteurs qui vont à la colline près d'Aberfoyle écrivent leurs souhaits sur des morceaux de tissu blanc qu'ils accrochent aux branches des arbres pour que les fées les exaucent.

 

 

Elsie Wright et Frances Griffiths sont deux jeunes cousines qui vivent à Cottingley, dans le Yorkshire. En 1917, paraissent des photos qu'elles ont prises et qui les montrent en compagnie de fées. L'histoire fit grand bruit à l'époque: des experts discutèrent longuement pour déterminer si les photos étaient ou non truquées.

Arthur Conan Doyle entend parler de cette histoire et s'y intéresse. Profondément affecté par des décès parmi ses proches, il incline à croire à l'existence des fées, pensant que nos sens ne sont pas assez affinés pour les voir. En 1922, il fera paraître "Le retour des fées".

Par la suite, les deux jeunes filles admettront avoit "fabriqué" des fées avec des images découpées et fixées sur des épingles à chapeau, mais diront aussi que toutes leurs photos n'étaient pas truquées, et que, de toutes façons, elles avaient bien vu des fées près de la rivière qui coulait non loin de chez elles!

Précisons aussi que le père et un oncle de Conan Doyle étaient des artistes peignant les fées et illustrant des contes de fées. Cela explique que le célèbre auteur de Sherlock Holmes ait été prédisposé à croire à leur existence.

 

 

Et puis il y a l'étrange histoire de Louis Rossignol, qui raconte dans son journal comment il est entré en contact avec les fées. Le 4 Août 1928, au cours d'un orage, il se réfugie sous un chêne, d'où il aperçoit des petites lumières en mouvement; il s'approche et voit que ces petites lumières sont de petits êtres féminins munis d'ailes...

Louis Rossignol est à ce moment un retraité de 68 ans. Il a été ingénieur chimiste, marié deux fois, et a vécu en région parisienne. Il est ensuite venu s'installer dans la Creuse, au village de Saint-Dizier-Leyrenne, où il s'est fait construire une maison. Sa soeur et son mari vivent avec lui.

Les fées lui font promettre de ne rien révéler de leur existence. Elles lui rappellent un souvenir d'enfance: il a sauvé l'une d'elles qui avait été attrapée par un chat, mais lui n'avait vu alors qu'un oiseau, qu'il avait réussi à retirer d'entre les dents de l'animal. Elle lui donnent aussi un pendentif censé lui porter bonheur.

Il ne raconte rien à sa soeur, mais consigne tout dans son journal, avec des dessins et des croquis. Une fée nommée Maérope lui fait des révélations sur le monde des fées. Mais quelques jours plus tard, sa soeur fait le ménage, trouve son journal et divulgue l'histoire. Sans qu'il l'ait voulu, sa promesse est rompue. Son journal s'interrompt là, et lui même disparaît. On ne le retrouvera pas, bien qu'on ait organisé des battues.

A-t-il réellement rencontré les fées, ou bien son journal raconte-t-il les divagations d'un vieil homme qui n'avait plus toute sa tête?

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Sur le sentier des fées
  • Sur le sentier des fées
  • : Les fées nous accompagnent dans notre vie tout en restant invisibles à nos yeux. On peut cependant pressentir leur présence à nos côtés. C'est ainsi que dans mes peintures, j'essaie de raconter la vie des fées...
  • Contact

Profil

  • Gouacheuse
  • Je cherche la trace des fées et j'écoute leurs histoires... Au fond de mon jardin ou sur le chemin derrière le château, elles me murmurent qu'elles sont là!
  • Je cherche la trace des fées et j'écoute leurs histoires... Au fond de mon jardin ou sur le chemin derrière le château, elles me murmurent qu'elles sont là!

Le sentier des fées

Voyageur sur la terre,

quel est ton chemin?

Tu vas au gré des routes,

sais-tu quel est ton but?

Pressens-tu que d'invisibles présences

vibrent à tes côtés,

bienveillantes ou maléfiques?

Tu peux ici en découvrir quelques-unes...

Recherche