Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
ENTRER EN CONTACT AVEC LES ARBRES     
     Lors d'une promenade en forêt, notre guide nous a appris à entrer en contact avec les arbres. Il nous a appris à approcher de l’arbre, se mettre devant lui les mains ouvertes et les yeux fermés, et être attentifs à notre ressenti. Et c’est vrai qu’alors on ressent quelque chose à mesure que l’on approche de l’arbre, rien que d’entrer dans l’espace entre les branches et les racines…
     Voici les conseils qu’il donne:
       - Dans le bois, choisissez un arbre qui vous attire spontanément; certains seront plus en sympathie avec un chêne, pour d’autres ce sera un bouleau, ou un hêtre, etc. Le hasard peut vous guider, ou bien l’arbre vous appellera…
       - Alors, approchez-vous de l’arbre, mains ouvertes, bras légèrement écartés, yeux fermés. Prenez votre temps en allant vers l’arbre.
       - Ressentez ce qui se passe… Ce peut être une densification de la sensation, des pétillements dans les mains… c’est différent pour chacun. Chacun prend contact avec l’autre; n’oublions pas que les arbres sont les autres êtres vivants verticaux!
       - Alors, on peut ressentir comme un appel, une attirance à aller vers l’avant. On peut avancer, lentement, jusqu’à arriver à deux mètres du tronc. C’est alors que l’on peut ressentir en soi toutes sortes de choses, sensations, émotions, perceptions… Une communication s’établit, qui sera plus ou moins intense…
       - Avant de s’éloigner, il faut remercier l’arbre, car auprès de lui on a appris quelque chose, de l’ordre du subtil, on a mis en oeuvre en soi de nouveaux canaux de communication, il est donc juste d’exprimer sa reconnaissance, pourquoi pas par un sourire.
       - On peut alors s’éloigner, sans brusquerie ni éclat de voix…
     Ce contact avec l’arbre procure la paix.
LA FORÊT COMME UNE CATHEDRALE
     Notre guide nous a aussi fait constater que les forêts semblent disposées sur le schéma d'un temple sacré, possédant un côté féminin et un côté masculin.
     Les églises étant "orientées", c’est-à-dire tournées vers l’est, elles possèdent un bas-côté nord (gauche en partant de l’entrée au bas de la nef) et un bas-côté sud (droit). Le bas-côté nord est consacré à Marie, qui symbolise le principe féminin; l’énergie y monte du sol vers le ciel. Le bas-côté sud est consacré à Jésus, qui symbolise le principe masculin; l’énergie y descend du ciel vers la terre. Dans la nef, les polarités sont moins intenses et parfois le courant est neutre. Dans le choeur, juste devant l’autel (selon l’ancienne disposition) se situe en général le point de rencontre des énergies ascendantes et descendantes; c’est le point énergétique le plus fort de l’église.
     Donc, en entrant dans la forêt par le côté gauche, féminin, où l’energie monte de la terre, on rencontre une végétation assez dense, plutôt basse et broussailleuse. Ce caractère s’accentue en arrivant au pôle féminin; on peut même y trouver un point d’eau.Si l’on s’arrête en étant réceptif, on peut avoir la sensation d’être dans un cocon protecteur et nourricier, ou de capter comme par des racines l’énergie de la terre-mère.
      Alors, il faut contourner le "choeur" en observant ce qui s’y trouve, sans doute un grand chêne; c’est le lieu de l’"autel". Si l’on se place face à lui, dans une attitude respectueuse et réceptive, on est comme le prêtre officiant dans la cathédrale végétale…
     En continuant le contournement du "choeur", on arrive au pôle positif et au côté masculin de la forêt, là où l’energie descend vers la terre. La végétation invite à se tourner vers le ciel: elle est élevée, rectiligne, claire, le sol est dégagé. Si l’on s’arrête en étant réceptif, on ressent un sentiment d’élévation, de paix, d’espace, de légèreté… On peut alors ressortir de la forêt en ayant rééquilibré ses propres polarités…
  

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Sur le sentier des fées
  • Sur le sentier des fées
  • : Les fées nous accompagnent dans notre vie tout en restant invisibles à nos yeux. On peut cependant pressentir leur présence à nos côtés. C'est ainsi que dans mes peintures, j'essaie de raconter la vie des fées...
  • Contact

Profil

  • Gouacheuse
  • Je cherche la trace des fées et j'écoute leurs histoires... Au fond de mon jardin ou sur le chemin derrière le château, elles me murmurent qu'elles sont là!
  • Je cherche la trace des fées et j'écoute leurs histoires... Au fond de mon jardin ou sur le chemin derrière le château, elles me murmurent qu'elles sont là!

Le sentier des fées

Voyageur sur la terre,

quel est ton chemin?

Tu vas au gré des routes,

sais-tu quel est ton but?

Pressens-tu que d'invisibles présences

vibrent à tes côtés,

bienveillantes ou maléfiques?

Tu peux ici en découvrir quelques-unes...

Recherche